Histoire de la parfumerie sélective

La distribution de parfums et cosmétiques est particulièrement concurrentielle, regroupant plusieurs types d’acteurs (GMS, pharmacies et parapharmacies, vente directe, travel retail et parfumerie sélective).

Créée dans les années 50, la distribution sélective de la parfumerie et de la beauté se distingue par la nature des produits qu’elle commercialise, c’est-à-dire des produits de luxe.
La Parfumerie Sélective réunit les entreprises ayant pour activité principale la distribution sélective de parfums et de cosmétiques de prestige. Elle relève du champ du commerce de parfums, cosmétiques, produits de beauté, de toilette et d’hygiène répertoriée au code NAF 47.75Z.

Évolution : On assiste depuis quelques années à une évolution de l’offre dans le secteur : multiplication des accords d’exclusivité, positionnement sur des niches porteuses (cosmétiques ethniques ou bio,…), élargissement aux produits de parapharmacie et de nouveaux services (click and collect), intégration de nouveaux concepts (bar à ongles, maquillage flash…) et généralisation des marques de distributeurs.

Parallèlement, les enseignes poursuivent une politique d’investissements importants dans la formation du personnel au conseil et à l’accueil client, dans l’aménagement des magasins et dans la valorisation des offres par des actions marketing (en savoir plus sur les métiers de la parfumerie sélective ici).

Depuis plusieurs années, l’e-commerce représente également un canal de distribution complémentaire et indispensable pour les acteurs du marché dont une majorité, y compris certains parfumeurs traditionnels, ont investi très tôt dans ce circuit. Les professionnels de la Parfumerie Sélective restent, cependant, vigilants face à la montée des pure players dont la plupart installés hors de l’UE ne respectent pas la même qualité de services au consommateur (en termes d’environnement, de conseils, d’assortiment), ne garantissent pas la qualité des produits proposés (comme leur origine) et ne sont pas soumis aux même réglementations de travail et fiscales que les acteurs européens.

En 2009, la Parfumerie Sélective a lancé un ambitieux projet de modernisation de sa supply chain en collaboration avec les marques fournisseurs. Cela passe par une harmonisation des bonnes pratiques logistiques et par l’adoption d’un langage commun électronique des messages EDI.