Formation continue

  • Le DIF

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est un capital individuel d’heures de formation acquis par chaque salarié à raison de 20 heures par an dans la limite de 120 heures. Ce droit permet au salarié, avec l’accord de son employeur, de prendre l’initiative de suivre une formation. Il peut ainsi utiliser son DIF pour notamment des actions de promotion, d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances. Il peut également utiliser ses heures de DIF pour effectuer un bilan de compétences. Légalement, les formations s’effectuent hors temps de travail et donnent lieu au versement par l’employeur d’une allocation de formation.

Le DIF disparaîtra le 1er janvier 2015 au profit du Compte Personnel Formation prévu dans la nouvelle loi sur la formation. Le solde des heures de DIF non utilisées viendra alimenter à cette date le Compte Personnel Formation.

 

 

 

  • Le CPF

 

Le Compte Personnel Formation (CPF) est un dispositif créé par l’Accord National Interprofessionnel du 14 décembre 2013 qui a été repris dans la nouvelle loi sur la formation.

A compter du 1er janvier 2015, chaque personne disposera à partir de l’âge de 16 ans d’un compte personnel formation qui sera alimenté lorsqu’elle commencera à exercer une activité professionnelle et ce jusqu’ à un plafond légal de 150 heures (24 heures par année de travail à temps complet jusqu’à l’acquisition de 120 heures puis 12 heures par année de travail à temps complet). Certaines absences seront prises en compte pour l’acquisition des heures (congé maternité, congé paternité, absence pour AT, …). Les formations s’effectueront hors temps de travail et ne donneront pas lieu à versement par l’employeur d’une quelconque rémunération, sauf dispositions conventionnelles ou accords d’entreprise plus favorables. Sauf si elle a lieu pour partie ou en totalité pendant le temps de travail, l’accord de l’employeur pour suivre une formation CPF ne sera pas nécessaire. Les frais de formation seront pris en charge par l’OPCA. Les formations suivies dans le cadre du CPF devront figurer dans une liste arrêtée soit par la branche professionnelle, soit par les régions et devront être sanctionnées par une certification professionnelle (voir lexique ci-dessus). Comme pour le DIF, les droits au CPF seront transférables d’une entreprise à une autre.

 

  • Le CIF

Le Congé Individuel de Formation (CIF) a pour objet de permettre à tout salarié de suivre des actions de formation à son initiative et à titre individuel, indépendamment de sa participation aux actions du plan de formation de l’entreprise et du DIF, pour accéder notamment à un niveau supérieur de qualification ou changer d’activité ou de profession. Elles concernent généralement des formations longues qui s’accomplissent en tout ou en partie pendant le temps de travail. Le CIF est un droit à l’absence pour suivre une formation.

La prise en charge financière du CIF (coût pédagogique et salaires) est assurée totalement ou partiellement, après acceptation du dossier, par un organisme paritaire en charge de gérer le CIF appelé OPACIF.

Sauf exceptions, il est nécessaire que le postulant ait une ancienneté en tant que salarié d’au moins 24 mois (36 mois pour les entreprises de moins de 10 salariés) dont 12 mois chez son dernier employeur.

 

Nos adhérents retrouveront des fiches détaillées sur chacun de ses dispositifs dans l’espace Adhérents, partie Social, rubrique Formation.