Actualités

La parfumerie sélective tire son épingle du jeu

Publié dans Revue de presse par le 03/02/2014
logo-e-marketing

Selon NPD et la Fédération française de la parfumerie sélective, le marché du sélectif a plutôt bien résisté en 2013. Les chaînes se portent mieux que les grands magasins ou les indépendants. Le maquillage et le soin font mieux que le parfum. Selon la Fédération Française de la Parfumerie Sélective (FFPS), avec un recul, à – 1,5 % en termes de chiffre d’affaires par rapport à 2012 (bilan 2013 NPD) la parfumerie sélective a plutôt bien terminé l’année, comparé à d’autres secteurs d’activités liés à l’équipement de la personne. Le marché pèse 2,9 milliards d’euros.

En savoir plus >